La loi pour les piétons est entrée en vigueur au Qatar depuis le 1er août

05 septembre 2019

Si vous n’étiez pas au Qatar cet été, depuis le 1er août , le ministère de l’Intérieur a commencé à enregistrer les violations du code de la route par les piétons.

Trois types de pénalités sont à retenir. 

Si le piéton marche au milieu de la chaussée, n’utilise pas les trottoirs là où il y en a, ou ne marche pas sur le bord de la chaussée face au sens de la circulation là où il n’y en a pas, l’amende est de 100 riyals.

Si le piéton n'utilise pas les zones désignées pour traverser la route, comme les passages piétons ou les ponts, l'amende est fixée à 200 riyals.

Et enfin, une amende de 500 riyals est infligée au cas où le piéton ne respecte pas les feux de signalisation ou lorsque la police autorise la circulation des véhicules. 

Le même montant est facturé si quelqu'un franchit les défilés et parades militaires.

Juste avant la date fatidique du 1er août, le ministère de l’Intérieur a organisé un symposium pour clarifier les droits et responsabilités des piétons, qui représentent une proportion importante des usagers de la route.

Au cours des dernières semaines, la Direction générale de la circulation a organisé plusieurs campagnes de sensibilisation et a distribué des gilets de sécurité réfléchissants aux travailleurs, en particulier dans la région de la Corniche et dans d’autres lieux densément peuplés.

Karine Jammal.