Tendayi Achiume, la rapporteuse spéciale de l'ONU a achevé sa visite de travail et d'inspection au Qatar

01 décembre 2019

La rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et l'intolérance Tendayi Achiume a d’abord salué au cours de cette conférence de presse les efforts fournis par le Qatar pour améliorer les conditions de vie et de travail des ouvriers étrangers.

La visite de travail et d’inspection de la rapporteuse spéciale de l’ONU s’est étalée du 23 novembre jusqu’au 1er décembre. Plus d’une semaine d’observation et d’inspection. La responsable a effectué des visites sur le terrain et rencontré des responsables qatariens, des représentants de minorités ethniques et religieuses, ainsi que des organisations internationales présentes au Qatar. Elle a déploré le fait que d’autres pays l’aient empêchée de faire ce travail d’investigation: « Que je sois ici au Qatar témoigne de la volonté et de l’engagement du pays à lutter contre toute forme de discrimination et de xenophobie » a-t-elle déclaré.

Tendayi Achiume a cependant reconnu qu’aucun pays au monde ne pouvait prétendre être totalement a l'abri du racisme.

Elle a enfin souligné que le Qatar, en accueillant la Coupe du monde 2022, investit énormément dans une vision nationale. Une vision qui le pousse a toujours faire plus en faveur des droits de l’homme et en faveur de tous les travailleurs sans aucune distinction.

Elle déclare: "C’est un fait, le Qatar est bien engagé sur la voie des réformes pour lutter contre toutes formes de discrimination".

Sarra Rajhi