Coronavirus : le Qatar accroît sa capacité de dépistage

22 juin 2020

D’ici la fin du mois de juillet, le Qatar sera en capacité de réaliser 30 000 tests quotidiens contre 20 000 actuellement.

La méthode employée est appelée  "PCR " pour réaction en chaîne par polymérase.  Elle repose sur l’analyse génétique. Pour bien l’analyser, il faut aller chercher les sécrétions du malade, recueillies par une sorte de coton tige dans son nez pour y prélever son ADN.

Les laboratoires médicaux de Hamad, qui sont les seules habilités dans le pays à l’analyse des prélèvements, effectuent également des tests sérologiques qui sont plus rapides, en une heure environ. 

Au moins 300 000 tests  ont déjà été menés dans la péninsule depuis le début de la pandémie. Dr. Einas Al Kuwari, la cheffe du département de médecine de laboratoire de Hamad Medical Corporation a annoncé l’ouverture de deux nouveaux laboratoires afin de s'assurer que les analyses puissent le faire sans interruption.

Pour les cas urgents, quatre laboratoires, dédiés spécifiquement au coronavirus, effectuent des tests de PCR en deux heures, ils sont installés à l'hôpital général Hamad, à l'hôpital d’Al Khor, à l'hôpital d’Al Wakra et à l'hôpital cubain.

Par ailleurs, depuis samedi, les structures médicales privées peuvent demander une accréditation afin de pouvoir conduire des tests tout en continuant à adresser leurs échantillons à Hamad Medical Corporation pour l’analyse.

Véronique Francony