Le Qatar répond à l'Arabie saoudite sur l'affaire de piratage de BeIN Sports

28 juin 2020

Le gouvernement qatarien, dans son communiqué officiel, déplore les affirmations saoudiennes du 23 juin dernier qu’il qualifie de mensongères concernant les conclusions du rapport du Groupe spécial de l'Organisation mondiale du commerce.

Ces affirmations font malheureusement partie d’une tentative orchestrée par l’Arabie saoudite de propager la désinformation et de masquer la vérité, poursuit Doha dans sa déclaration.

Une fois encore, ajoute le communiqué qatarien, l'Arabie saoudite est revenue à des tactiques de tromperie et de supercherie, plutôt que de prendre les mesures nécessaires pour lutter contre les violations de la propriété intellectuelle du Qatar.

Heureusement, indique le Qatar, le rapport est accessible au grand public et conclut que l’Arabie saoudite n’a pas protégé les droits de propriété intellectuelle et doit remédier à ses lacunes.

Pour contrer la désinformation saoudienne, le Qatar ajoute à son communiqué que le Groupe spécial de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a constaté que le recours saoudien à l'exception de sécurité nationale n'excusait pas la violation de ses obligations auprès de l'OMC et que Riyad était le seul membre de l'Organisation mondiale du commerce à n’avoir jamais vu l’invocation d'une question de défense de sécurité nationale rejetée.

Et enfin, que le  Groupe spécial de l'OMC avait  constaté que l'Arabie saoudite a pris des mesures qui, directement ou indirectement, ont eu pour résultat d'empêcher le groupe beIN Sports de faire valoir ses droits de propriété intellectuelle par le biais de procédures civiles devant les tribunaux saoudiens.

Véronique Francony