Visite de la ministre de la Santé publique à l'hôpital Ras Laffan

02 juillet 2020

Le Qatar a franchi le pic de l’épidémie du coronavirus, le nombre de nouveaux cas confirmés continue de baisser, a déclaré mercredi la ministre de la Santé publique, soulignant que la COVID-19 représentait cependant toujours une menace pour la santé de la population.

Dr. Al Kuwari a appelé à suivre les mesures préventives de distanciation sociale : « Si vous avez des membres de votre famille à haut risque, protégez-les en étant extrêmement vigilants », a ajouté la représentante de la Santé publique.

La ministre visitait l'hôpital de Ras Laffan qui a ouvert officiellement en avril   fournissant des soins à 4 000 patients COVID-19 présentant des symptômes modérés à sévères. En raison de la fin du pic de l’épidémie et la baisse des besoins en lits, l'hôpital de Ras Laffan n'admettra plus de patients COVID-19 et l'établissement sera utilisé pour d'autres soins de santé.

Le président du SWICC, le Comité de contrôle des incidents, a indiqué que la stratégie du Qatar était d’avoir sept hôpitaux opérationnels pour pouvoir rapidement prendre en charge les malades. Quatre d'entre eux n’étaient pas opérationnels avant la crise mais l’ont été rapidement.  Le Qatar a ainsi le plus faible taux de mortalité grâce à sa capacité à placer les patients en soins intensifs dès lors qu’ils entraient dans le stade avancé de la maladie.

À l'échelle du système (SWICC) ??pour COVID-19, le Dr. Saad Al Kaabi a expliqué les priorités clés définies par le SWICC au début de la pandémie.

« L'un des facteurs clés pour atteindre le faible taux de mortalité par la Covid-19 au Qatar a été notre capacité à admettre des patients présentant les symptômes les plus graves dans des établissements de soins intensifs dès que leurs conditions déterminent le besoin. Notre plan Covid-19 a permis une expansion significative de notre capacité de soins intensifs - à plus de 700 lits - et au plus fort du virus, nous avons eu plus de 300 patients recevant un traitement dans des unités de soins intensifs. Être en mesure de fournir à ces patients un soutien en soins intensifs sans délai peut faire la différence entre la vie et la mort », a ajouté Dr. Al Kaabi.

Responsable clinique de l'hôpital Ras Laffan, Dr. Khaled Al Jalham a déclaré qu'il était fier de l'équipe de Ras Laffan pour le rôle qu'ils jouaient dans la prise en charge des patients au Qatar avec la Covid-19. Il a félicité l'équipe de l'hôpital Ras Laffan pour le rôle qu'elle a joué dans la prise en charge de plus de 4 000 patients atteints de la Covid-19 depuis son ouverture en avril.

« En seulement deux semaines avant l'ouverture, nous avons transformé l'hôpital d'un établissement vide en un hôpital de pointe avec plus de 760 lits d'hôpital opérationnels. Alors que Ras Laffan arrive à la fin de son rôle en tant qu'établissement de soins pour les patients de la Covid-19, nous attendons avec impatience le prochain chapitre qui verra l’hôpital accroître encore la prestation des soins de santé dans le nord du Qatar », a déclaré Dr. Al Jalham. (QNA)

Véronique Francony