Le 8e Festival du film Ajyal

19 novembre 2020
Partage sur:

Le 8e Festival du film Ajyal, présenté par le Doha Film Institute s'est ouvert hier par un événement glamour sur le tapis rouge à Katara.

Conformément aux directives du gouvernement… la santé de tous les participants est une priorité absolue.

L'événement de six jours est donc organisé en format hybride.

Lors du lancement, la présidente du DFI, Cheikha al-Mayassa bint Hamad al-Thani, s’est adressée aux jeunes : « Ajyal 2020 vous offre une occasion unique de vous connecter avec des pairs du monde entier qui partagent votre passion pour l'apprentissage et la découverte à travers le cinéma. C'est à vous de briller, en tant que modèles créatifs pour les générations futures. » Fin de citation.

Pour Fatma al-Rumaihi, la directrice d’Ajyal et CEO du DFI, les années précédentes, la taille du public était limitée au nombre de places disponibles… Et le nouveau format hybride d'Ajyal 2020 brise ces limites et permet au public du monde entier de se joindre à la célébration cinématographique de la culture et de l'expression créative où qu'il se trouve.

Cette année, le Festival présente un programme varié de 22 longs métrages et 58 courts métrages, dont 31 du monde arabe et 30 par des femmes réalisatrices.

En marge du festival, une exposition d’art « Outbreak » a été inaugurée aujourd’hui à Skikkat Msheireb.

Les œuvres d'art sélectionnées de 24 talents locaux, reflètent la nouvelle réalité de notre monde… Un monde qui fait face à une période d'instabilité et d'incertitude.

Des œuvres qui rendent hommage aux travailleurs de première ligne et aux héros des temps modernes qui sacrifient leur vie quotidiennement pour notre sécurité.

L’exposition se déroule jusqu’au 10 décembre du samedi au jeudi de 10h00 à 22h00 et vendredi de 14h00 à 22h00.

Karine Jammal.

Partage sur: