Coupe du Monde au Qatar : premier événement sportif neutre en carbone

26 novembre 2020
Partage sur:

Le Comité suprême pour l’héritage et les projets, par l’intermédiaire de son institut Josoor a organisé ce mercredi un webinaire sur la préparation de la Coupe du Monde FIFA 2022, premier événement sportif qui sera neutre en carbone. L’occasion de faire le point sur les stratégies en cours, et les principales réalisations pour atteindre cet objectif ambitieux.

De l’avis de Federico Addiechi, Responsable de la durabilité et Environnement pour la FIFA, cette Coupe du Monde sera un modèle pour les autres événements sportifs. 

L’objectif est de parvenir à compenser l’empreinte carbone de la manifestation, évaluée à près de 3,6 millions de tonnes équivalent dioxyde de carbone, avec l’aide notamment du Global Carbon Council, un programme volontaire de compensation carbone.

Parmi les initiatives locales qui vont compenser ces émissions, la construction de Siraj-1, la première centrale solaire du Qatar. Avec ses 2 millions de panneaux solaires bifaciaux, la centrale doit permettre, selon les estimations communiquées, d’économiser près de 1 million de tonnes de CO2 par an.

Le directeur du département Changement climatique au sein du ministère des Municipalités et de l’Environnement, Abdulhadi Al Marri, a rappelé l’engagement du gouvernement, au-delà de la Coupe du Monde, à combattre le changement climatique, conformément à l’accord de Paris.

Dans les prochains mois, un rapport complet devrait présenter l’évaluation de l’empreinte carbone de l’organisation. Et le gouvernement du Qatar devrait publier également une mise à jour de sa contribution nationale à l’accord de Paris.

La participation de tous sera nécessaire à cet effort sans précédent, et un appel a été lancé pour toutes les initiatives locales qui peuvent contribuer à la compensation des émissions.

Thierry Lesales

Partage sur: