Le ministère de la Santé publique a pris une nouvelle mesure concernant les voyageurs qui viennent à Doha

22 avril 2021
Partage sur:

Le ministère de la Santé publique a pris une nouvelle mesure concernant les voyageurs qui viennent à Doha. Le protocole d’isolement pour les cas contacts a également été modifié.

A partir de dimanche prochain, 25 avril, il sera obligatoire pour tout voyageur désirant venir au Qatar d'effectuer un test PCR dans son pays, 72 heures avant son arrivée à Doha.

Le Dr. Maryam Ali Abdul-Malik, directrice générale de la PHCC, la Corporation de soins de santé primaire, a précisé que le test à la Covid-19 devra être fait dans un centre médical accrédité par le ministère de la Santé local du pays de départ. Le test devra, évidemment, être négatif.

Selon elle, certaines catégories de voyageurs devront quand même effectuer un test PCR à l'arrivée à l'aéroport international Hamad, comme déterminé par le ministère de la Santé publique.

Pour rappel, tous les passagers arrivant d'un pays de la liste rouge doivent effectuer une quarantaine hôtelière de 7 jours. Seule exception a cette règle, que le passager ait reçu les deux doses du vaccin contre la COVID-19 et que la deuxième dose ait été inoculée au moins depuis 14 jours.

Le ministère a ajouté qu’une personne guérie de la COVID-19 sera exemptée de la quarantaine à son retour de voyage si le résultat de son PCR est négatif, à condition qu’elle soit dans la période de six mois après contracté la maladie.

Par ailleurs, le protocole d’isolement des cas contacts a été modifié.

Si une personne guérie, a été en contact avec une personne infectée ou soupçonnée d'avoir contracté la maladie, et ne présente pas de symptômes, elle sera exemptée d’isolement.

Ce sera le cas si le contact se fait dans les six mois suivant le premier résultat positif.

La personne guérie devra évidemment faire un test PCR pour exclure une infection sans symptômes.

Elle peut également demander un prélèvement sanguin, auprès de son centre de santé, pour confirmer une infection antérieure.

Karine Jammal

Partage sur: