Le bureau du secrétariat général de l'Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption a été inauguré, ici au Qatar.

07 juin 2021
Partage sur:

Le bureau du secrétariat général de l’Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption a été inauguré, ici au Qatar. 

Une inauguration faite par le président du Conseil Consultatif, Président du GOPAC, Ahmed bin Abdullah bin Zaid Al Mahmoud. 

Le Président du Conseil Consultatif a expliqué ce que GOPAC a accompli depuis son élection à la présidence, notamment la préparation d'une stratégie complète pour les objectifs qui doivent être atteints dans un délai de deux ans. 

Ahmed bin Abdullah bin Zaid Al Mahmoud affirme que l'organisation, seul réseau international de parlementaires qui ont consacré leur travail à la prévention et à la lutte contre la corruption, renouvelle son appel à la communauté internationale pour lutter contre ce fléau et mettre en œuvre efficacement ses engagements pour le combattre. 

L’ouverture de ce bureau intervient à un moment important où les parlementaires doivent redoubler d'efforts pour présenter des initiatives créatives et superviser les énormes budgets alloués à la lutte contre la COVID-19 et stimuler l'économie. 

En outre, les parlementaires du monde entier ont une grande responsabilité à jouer dans la prévention et la lutte contre la corruption, car selon le président du Conseil Consultatif, ils constituent un élément essentiel de la solution. 

Selon Ahmed bin Abdullah bin Zaid Al Mahmoud, le Qatar attache une grande importance à la lutte contre la corruption et tient à soutenir les efforts internationaux visant à améliorer la transparence. 

L’Etat a pris des mesures supplémentaires pour renforcer le cadre institutionnel en matière d'intégrité et de prévention des délits affectant les deniers ou la fonction publique. 

Il a également exprimé sa sincère gratitude à son altesse l'émir, Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, pour son soutien à l’Organisation et toutes les initiatives prises par le chef de l’Etat dans ce domaine. 

Notamment le Prix international Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani d'excellence anti-corruption. 

Il est décerné chaque année à l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre la corruption, le 9 décembre. 

Karine Jammal 

 

 

Partage sur: