Séminaire virtuel sur le coup de chaleur

29 juin 2021
Partage sur:

Le Qatar, vous le savez, expérimente des pics de températures durant les mois estivaux qui mettent à rude épreuve les organismes> 

Le ministère de la santé publique organisait un séminaire virtuel sur cette thématique pour sensibiliser les employeurs mais aussi tout un chacun vivant ici.  

Séminaire qu’a suivi pour nous Véronique Francony 

Lorsque le climat est chaud et humide comme c’est le cas au Qatar, le mécanisme de régulation de la température de notre corps peut se révéler insuffisant et celle-ci augmente dangereusement : c’est le coup de chaleur ou?hyperthermie. 

Le risque est important pour les travailleurs en extérieur sur les chantiers, c’est pourquoi au Qatar le travail en plein soleil est interdit entre 10h00 et 15H30 du 1er juin au 15 Septembre  

Mais, chacun peut être victime d’un coup de chaleur comme les enfants, les personnes âgées ou fragiles, mais aussi les adolescents et les adultes qui pratiquent des activités physiques intenses et prolongées en extérieur.  

Le corps se défend face à la chaleur grâce à la transpiration et à la dilatation de ses vaisseaux sanguins … quand l’air est chargé d’humidité et que la température extérieure excède celle du corps, celui-ci ne peut potentiellement plus se rafraichir. 

On distingue 4 types de coup de chaleur?: la forme la plus légère se caractérise par des boutons de chaleur ou des crampes. Cette situation nécessite de placer la personne à l’ombre dans un espace ventilé, de lui faire prendre une douche, de lui donner à boire et si nécessaire d’appliquer une crème pour calmer les démangeaisons et de consulter un généraliste si les symptômes persistent. 

La deuxième phase est la syncope…  La personne se sent faible, prête à faire un malaise, a des vertiges, les vaisseaux sanguins ne sont plus en mesure d’alimenter correctement le cerveau.   

Il convient d’allonger le patient au frais, de lui placer des packs de glace sous les aisselles, de le vaporiser d’eau et de lui faire boire de l’eau salée?: une demi cuillère de sel marin pour un litre d’eau ou une boisson pour sportifs… il est recommandé de consulter un médecin après une syncope de chaleur.  

Les deux dernières phases sont les plus critiques?: l’épuisement par la chaleur et le coup de chaleur.  

Dans ces cas, il faut appeler immédiatement les services d’urgence au 999. 

La victime voit soudainement son pouls s’accélérer, sa peau est brulante, son corps ne transpire plus, elle présente une confusion mentale… ne pouvant répondre à des questions simples, elle peut aussi se sentir nauséeuse, avoir des vertiges ou des maux de tête. 

Cette forme sévère du coup de chaleur peut entrainer un état d’inconscience et conduire au décès du patient en 30 minutes si aucune mesure n’est prise.  

En terme de prévention, il faut éviter bien sûr de s’exposer au soleil durant les heures critiques, porter des vêtements clairs et un chapeau, ne pas boire de boissons à base de caféine ou des sodas. S’alimenter de façon légère,  riche en fruits, légumes et noix, surveiller la couleur de ses urines…  Si elle est orange ou jaune, il faut boire plus, un verre tous les quarts d’heure et boire également en amont de l’exposition à la chaleur. 

La période la plus critique au Qatar se situe au mois d’aout … c’est le mois qui recense près de 2000 patients conduits aux urgences en état critique. 

Des facteurs personnels nous rendent inégaux face à la chaleur et à la déshydratation, les personnes en surpoids, les plus âgées, les maladies cardiovasculaires, l’alcool ou la prise de certains médicaments.   

Il est possible de s’acclimater progressivement à la chaleur mais les mesures de prévention restent de vigueur pour éviter de mettre sa vie en danger.   

 

Partage sur: