Ministère des Municipalités et de l'Environnement rappelle quelques-unes des initiatives dans le pays pour assurer la salubrité publique

20 septembre 2021
Partage sur:

Dans le cadre de la journée mondiale du nettoyage, le Ministère des Municipalités et de l’Environnement a rappelé quelques-unes des initiatives et des politiques mises en œuvre dans le pays pour assurer la salubrité publique pour un environnement plus sain. Il s’agit d’un important dispositif logistique, associé à des moyens de prévention et d’éducation, mais aussi, et il faut le souligner, tout un arsenal répressif. 

 

10,000 Riyals, c’est le montant maximal de l’amende prévue pour les infractions liées à la salubrité publique. Jeter ou laisser ses détritus et ses reliefs de repas dans les rues, les parcs, les plages ou dans la nature peut coûter très cher au Qatar. Et le Ministère le rappelle dans une série de tweets. 

S’agit-il d’un changement de ton?? La nouvelle loi n°18 de 2017 sur la salubrité publique est en vigueur depuis le 1er février 2018. Mais le Ministère a jusqu’ici plutôt misé sur la prévention et l’Education, à travers des campagnes de sensibilisation, et de nettoyage de sites, notamment en direction des jeunes générations. 

Ce rappel n’est donc pas anodin. Malgré les appels à plus de responsabilité civique, et aux efforts réalisés en toutes saisons par les quelques 3400 employés du service général de la propreté, il faut relever que les comportements n’ont pas beaucoup évolué ces dernières années, et l’aspect des plages et des parcs?; et des sites naturels fréquentés est trop souvent pitoyable.  

Comme pour le port du masque, le temps d’une vigilance accrue, et de contrôles plus sévères est peut-être arrivé sur la péninsule. Il y va de l’image de pays. 

 

Thierry Lesales. 

 

Partage sur: