Al Raya consacre un dossier aux candidats pour les premières élections parlementaires du conseil de la choura

20 septembre 2021
Partage sur:

Alors que la campagne pour les premières élections parlementaires du conseil de la choura bat son plein à travers la péninsule, et que les panneaux électoraux font leur apparition dans les 30 circonscriptions, le quotidien Al Raya consacre un dossier aux candidats qui mettent l’écologie au cœur de leurs programmes. L’occasion d’en savoir davantage sur quelques-uns des enjeux de cette campagne et l’ambition des candidats. 

 

Le Dr Mohamed Saif al-Kuwari, directeur du centre d’études environnementales et municipales, au sein du Ministère des Municipalités et de l’Environnement, l’avait annoncé en début du mois, les questions environnementales vont constituer un des défis majeurs du prochain conseil de la choura. 

Plusieurs candidats se positionnent sur ces problématiques, en avançant que protéger l’environnement, c’est protéger la santé des Qatariens, c’est aussi préserver l’intégrité de la patrie et son patrimoine naturel. Le changement climatique, les problèmes de la pollution des milieux marins par le pétrole et le plastique, l’éducation des jeunes générations font également partie des thématiques abordées. 

Les 5 candidats interrogés par le journal Al Raya reconnaissent qu’il faudra amender certaines lois, en proposer de nouvelles, notamment sur l’adoption des énergies renouvelables, et sur la préservation des espèces menacées. 

Il faut que des règles plus strictes, et des programmes spécifiques soient développés et appliquées pour assurer la durabilité des richesses naturelles de la péninsule. 

Alors que le Qatar est souvent cité en exemple parmi les premiers pays dans le monde sur toute une série d’indicateurs internationaux, le pays régresse et pointe à la 122-ème place dans l’indice 2020 de performance environnemental global, et à l’avant-dernière place dans la région, juste devant le Soudan. 

Thierry Lesales.

Partage sur: