À seulement 200 jours du premier coup de sifflet, le Qatar est prêt à accueillir une édition historique de la Coupe du Monde

05 mai 2022
Partage sur:

À seulement 200 jours du premier coup de sifflet, le Qatar est prêt à accueillir une édition historique de la Coupe du Monde.

2022 sera la 22e édition de l'événement phare du football international et le premier à avoir lieu au Moyen-Orient et dans le monde arabe.

Du 21 novembre au 18 décembre, le Qatar accueillera l'édition la plus compacte de la Coupe du monde de l'histoire moderne.

Les huit stades se trouvent à moins d'une heure de route du centre de Doha, ce qui signifie que les supporters et les joueurs seront toujours au cœur de l'action.

Les spectateurs auront également la chance d'assister à plus d'un match par jour au début du tournoi.

La marque de fabrique de Qatar 2022 s’est aussi une nouvelle référence en termes d'héritage.

Une multitude de projets de durabilité - sociaux, économiques et environnementaux - signifient que ce mondial aura un impact positif au Moyen-Orient, dans le monde arabe et dans le reste du monde pour les décennies à venir.

Hassan al-Thawadi, secrétaire général du Comité suprême pour les projets et l'héritage, a consacré les 13 dernières années au tournoi et a hâte d'accueillir le monde au Qatar plus tard cette année.

«?Ce sera incroyable et un moment historique dans l'histoire du Qatar et de notre région?», a déclaré al-Thawadi, ajoutant «?pendant des décennies, accueillir la Coupe du monde était un rêve lointain. Mais maintenant c'est une réalité… on est à seulement 200 jours. Tout notre travail acharné porte ses fruits et nous sommes prêts à accueillir une édition exceptionnelle de la Coupe du Monde de la FIFA?».

Selon?le directeur général du Comité, Yasir al-Jamal, les organisateurs sont occupés à peaufiner leurs plans avant le grand coup d'envoi.

Pour Nasser al-Khater, le CEO de FIFA World Cup Qatar 2022 LLC, ce sera une Coupe du monde qui va rester graver dans la mémoire de tous ceux qui se rendront au Qatar – ainsi qu’aux milliards de téléspectateurs devant leurs télévisions.
 

Karine Jammal

 

Partage sur: