L'amélioration de la sécurité routière est l'une des priorités des autorités qatariennes

08 mai 2022
Partage sur:

On le sait, l’amélioration de la sécurité routière est l’une des priorités des autorités qatariennes. Le pays multiplie les efforts aussi bien dans le domaine des infrastructures que dans le changement des comportements des usagers.

 

Le journal Peninsula s’est notamment entretenu avec le directeur du Centre Qatarien de la sécurité du transport et de la circulation, basé à l’Université du Qatar.

 

Selon les chiffres de l’autorité des statistiques, janvier et février 2022 ont enregistré 22 et 17 décès de la circulation. La stratégie nationale et son plan d’action pour la sécurité routière se sont fixés pour objectif cette année de réduire à 130 le nombre de victimes de la route, et à 300 le nombre de blessés graves. Cela constituerait une baisse significative, estimée entre 40 et 45?%, par rapport aux bilans établis entre 2008 et 2010.

 

Selon les données de la police, 57?% des accidents graves sont dus à des erreurs de jugements, ou à des comportements à risques. L’utilisation des téléphones mobiles au volant apparaît généralisé. Selon une enquête du Centre Qatarien de la sécurité du transport et de la circulation, 87?% des personnes soumises à l’enquête avouent avoir passé des appels au cours de leurs dix derniers trajets.

 

La Direction Générale de la circulation affirme lutter contre les infractions graves. Et pendant le mois du Ramadan, près de 2000 véhicules ont été saisis pour infractions aux règles de conduite.

 

Le centre de recherche est en train de se doter d’un laboratoire de Réalité Virtuelle pour étudier le comportement des usagers vulnérables, afin de soumettre des propositions pour améliorer l’environnement routier, la signalisation et le contrôle de la circulation. 

 

Thierry Lesales

 

Partage sur: