Le président de la FIFA réitère l'objectif d'une Coupe du Monde 2022 neutre en carbone

06 juin 2022
Partage sur:

Hier, 5 juin, on célébrait la journée mondiale de l’environnement.

 

À cette occasion, le président de la FIFA réitère l’objectif d’une Coupe du Monde 2022 neutre en carbone.

 

À quelques mois de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, Gianni Infantino a diffusé un message vidéo dans lequel il sort le "carton vert pour la planète".

 

Objectif?: sensibiliser l’opinion à la protection de l’environnement.

 

Le président de la Fédération internationale de Football a déclaré je cite?: «?La FIFA prendra sa part avec son objectif de proposer une Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ neutre en carbone.

 

Je demande donc à chacun d’entre vous de sortir le carton vert de la FIFA pour la planète et d’enregistrer un bref message dans lequel vous nous expliquerez ce que vous comptez faire pour préserver l’environnement et sauver notre monde. Vous pourrez ensuite le diffuser sur les réseaux sociaux. Mobilisons-nous ensemble pour cette cause !?» Fin de citation.

 

Le Président de la FIFA appelle chacun à participer à ce projet en créant son propre "carton vert pour la planète".

 

Son Excellence Cheikha al-Mayassa bint Hamad al-Thani, présidente de Qatar Museums a répondu à l’appel de Gianni Infantino.

 

Dans une vidéo sur les réseaux sociaux, Cheikha al-Mayassa a sorti son carton vert rappelant que la protection de la planète est une priorité, avec notamment la réduction des déchets plastiques.

 

Elle a également rendu hommage aux jeunes qui œuvrent à la protection de l’environnement, notamment à travers les campagnes de nettoyage de plages.

 

Au mois de novembre, à l’occasion de la Conférence sur le changement climatique de l’ONU en Écosse, la FIFA a publié sa stratégie pour le climat et rappelé son engagement en faveur de l’Accord-cadre pour le sport au service de l’action climatique.

 

Un accord-cadre qui comprend notamment une réduction de 50% des émissions d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2040.

 

Karine Jammal

 

Partage sur: